Pour le lecteur français

Christoph König est professeur de littérature allemande moderne et contemporaine à l’université d’Osnabrück (depuis 2005). Il a été membre du Wissenschaftskolleg zu Berlin (2008-2009), professeur invité à l’ENS (Paris) 2019; il est membre du PEN international. Ses principaux thèmes de recherches sont : la théorie de l’interprétation et l’histoire des disciplines philologiques, Goethe, Nietzsche, Rilke, Hofmannsthal, Celan, la littérature contemporaine. Il est également éditeur de la revue ›Geschichte der Philologien‹. Publications récentes : »O komm und geh« Skeptische Lektüren der ›Sonette an Orpheus‹ von Rilke (Wallstein Verlag, 2014); Philologie der Poesie. Von Goethe bis Peter Szondi (de Gruyter, 2014,); L’intelligence du texte. Rilke – Celan – Wittgenstein (Presses universitaires du Septentrion, 2016); Zweite Autorschaft. Philolosophie, Poesie und Philologie in Nietzsches ›Also sprach Zarathustra‹ und ›Dionysos-Dithyramben‹ (Wallstein Verlag 2021).

Contact: christoph.koenig@uni-osnabrueck.de

Publications en français

  • L’intelligence du texte. Rilke – Celan – Wittgenstein, traduit de l’allemand par Isabelle Jannès-Kalinowski, Villeneuve d’Ascq: Presses Univ. du Septentrion, 2016 (Opuscules 33).

 

  • Feuilleter plutôt que décider. – Le différend entre Geistesgeschichte et littérature contemporaine entre 1910 et 1925, in: Revue Germanique Internationale 31, 2020, S. 97-103.
  • Comment on lit une page: de quelques conceptions de la matérialité, avec des lectures d’œuvres de Goethe, Nietzsche, Rilke et Hölderlin, in: Maiwenn Roudaut, Johannes Dahm, Ruth Lambertz-Pollan und Bénédicte Terrisse (Hgg.), Machines, maschinen: les machines dans l’espace germanique: de l’automate de Kempelen à Kraftwerk, Rennes, PUR, 2020 (Études germaniques), S. 389-415.
  • Herméneutique littéraire, in: L’interprétation. Un dictionnaire philosophique, sous la direction de C. Berner et D. Thouard, Paris: Librairie Philosophique J. VRIN, 2015, S. 204-210.
  • Kafka: »Quelqu’un qui a échoué«? ; Franz Kafka, Walter Benjamin, Eli Friedlander, in: Franz Kafka / ce cahier a été dir. par Jean-Pierre Morel et Wolfgang Asholt, Paris: Éd. de L’Herne, 2014, S. 307-315.
  • La biographie intellectuelle de Peter Szondi et la postérité de son œuvre, in: Revue Germanique Internationale, 2013, H. 17: L’herméneutique littéraire et son histoire. Peter Szondi, S. 13-27.
  • Sur l’interpratation du sonnet de Rilke ›O viens et va‹, in: La lecture insistante. Autour de Jean Bollack. Colloque de Cerisy, sous la direction de Christoph König et Heinz Wismann, Paris: Albin Michel, 2011, S. 285-306.
  • Le français de Paul Valéry dans les poèmes tardifs en allemand de Rilke, in: Didier Alexandre und Wolfang Asholt (Hg.), France – Allemagne, regards et objets croisés. La littérature allemande vue de France – La littérature française vue de l’Allemagne, Tübingen: Narr, 2011, S. 21-34.
  • Penser le langage. Schiller après Humboldt, in: La philologie au présent. Critique, poésie, traduction; pour Jean Bollack, textes rassemblés par Christoph König et Denis Thouard, Lille: Septentrion, 2009, S. 109-125.
  • Les paris de la langue: ›En voyage‹ et ›Douze années‹ de Paul Celan, in: Jean- Pierre Morel, Wolfgang Asholt, Georges-Arthur Goldschmidt (Hgg.), Dans le dehors du monde. Exils d’écrivains et d’artistes au XXe siècle, Paris: Presses Sorbonne Nouvelle 2010, S. 261-277 (Übersetzung von: Celans frühes Sprachparis. Über die Gedichte ›Auf Reisen‹ und ›Zwölf Jahre‹, in: Euphorion 103, 2009, H. 1, S. 63-81).
  • Amateur, collectionneur, chercheur. Naissance des archives littéraires et savantes en Allemagne, in: Questions d’archives. Textes de Philippe Artières, Olivier Corpet, Michel Deguy, Jacques Derrida, Christoph König, Marc de Launay, Nathalie Léger, François Matheron, Jean-Claude Milner, Yann Moulier Boutang, Paris: IMEC 2002, S. 51-62.
  • Philologie poétique et poésie philologique. Hofmannsthal et ses philologues, in: Revue Germanique Internationale 8, 1997, S. 47-69.